Bien décrypter les dates de péremption

Par Ibertakanes
Dans Astuces
4 nov 2013
0 Commentaires
2047 Views

La plupart des supermarchés jettent régulièrement de grandes quantités de produits qui sont proches de leur date de péremption, ou dont la date de péremption est récemment passée. Il arrive aussi souvent que l’on fasse la même chose chez soi, avec des yaourts, du lait etc.

En analysant un peu plus précisément ce que signifient les dates de péremptions (« DLUO » & « DLC »), on se rend vite compte qu’elles nous induisent parfois en erreur et nous poussent trop souvent au gaspillage alimentaire.

Même si dans une logique Zero Zbel, il est conseillé d’éviter les produits emballés, il est nécessaire de parler de ce sujet car il est évident qu’aujourd’hui, 95% des gens achètent, ne serait-ce que de temps en temps, de tels produits marqués d’une date de péremption.

Tout d’abord, comprenons bien les dates qui sont écrites sur les emballages :

-  « à consommer avant le…. » correspond à la DLC (Date Limite de Consommation) :

Cette date concerne les produits frais, rapidement périssables et qui peuvent nuire à la santé une fois périmés (produits laitiers, fruit de mer et poissons, viande, etc.).

Il est interdit de vendre les produits marqués d’une DLC au-delà de la date indiquée, c’est pourquoi certains supermarchés préfèrent par précaution les retirer des rayons quelques jours avant leur échéance.

DLC_KESKECE

A noter que certains produits comme les yaourts, le fromage ou le lait peuvent être consommés même une fois « périmés » si la chaine du froid a été respectée ! Quelques astuces de grand-mère pour faire le test : Quand un yaourt est mauvais, il fermente et il se gonfle (l’opercule se soulève sous l’effet des gaz de fermentation). Donc si votre yaourt n’est pas gonflé, vous pouvez le manger ! Pour le lait, sentez et/ou goutez toujours un tout petit fond de verre avant de le boire ou de l’utiliser en cuisine. Si le goût et l’odeur sont normaux c’est qu’il est encore comestible.

- « à consommer de préférence avant le… » correspond à la DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale) :

La DLUO se trouve généralement sur les boissons, le riz, les pâtes…  Après cette date, le goût et les qualités nutritionnelles ne sont plus garanties, mais l’aliment en question n’est pas dangereux pour la santé.

Pour la plupart des produits marqués d’une DLUO, il n’y a en fait pas vraiment de date de péremption. Par exemple, pour le riz, les pâtes, les lentilles, el loubia etc. il suffit simplement de les conserver dans un contenant bien fermé à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ils se conserveront très longtemps ! Si le riz est vieux, il vous suffira de récupérer les grains noircis qui flottent dans la casserole, pour les lentilles, un simple tri manuel suffira pour enlever les mauvais grains et concernant les pâtes, elles risquent au pires d’être un peu ramollies mais elle restent bonnes à manger.

dluo

Comment expliquer que de nombreux produits restent bons même après leur date de péremption ?

Il y a 2 explications très simples :

Premièrement, les industriels sont chargés de déterminer eux-mêmes les dates de péremption des produits (en fonction d’un cahier des charges et d’une réglementation), et en cas de plainte d’un consommateur il est de leur responsabilité de prouver que le produit en question était conforme au moment de sa mise sur le marché. Les lois prévoient aussi une « marge » de sécurité pour protéger le consommateur, ce qui fait que les dates de péremptions sont volontairement en deçà de la réalité.

Deuxièmement, si l’on réfléchit de manière cynique, certains industriels pourraient avoir un intérêt à raccourcir la période de validité d’un produit : plus la période de « validité » du produit est courte,  plus ils vendront de produits. Par exemple on a tous déjà préféré jeter un produit « légalement périmé » et en racheter un autre, plutôt que de le goûter pour voir s’il est encore bon.

Voilà, maintenant vous en savez plus ! :)

Ayons tous ces éléments à l’esprit la prochaine fois que l’on consommera un produit marqué d’une DLC ou DLUO. Ces dates sont des mentions légales, mais il faut savoir les décrypter pour éviter le gaspillage alimentaire.

Cet article est co-écrit par Ibertakanes et Zero Zbel Xperience, dans le cadre de leur collaboration autour de la thématique du gaspillage alimentaire.

facebook comments:

Paradis du Fruit
J’ai déjeuné… au Paradis du Fruit
J’ai testé… Vanilla