Ghizart, la dompteuse de couleurs

Par Ibertakanes
Dans Interviews
1 nov 2013
0 Commentaires
1991 Views

ghizart2

Vous avez certainement entendu parler de Ghizart, la dompteuse de couleurs, cette artiste en herbe marocaine qui réalise de superbes dessins décalés et funkys.

Ghizlaine est une passionnée. Elle customise objets et murs en y tagguant ses humeurs, ses coups de gueule et ses coups de cœur. Son rêve ? Créer un concept store ou les gens pourraient dénicher des objets originaux, shopper de belles fringues, et prendre un café  dans une ambiance décontractée !

Assises au bar du Trica un Lundi soir, cette artiste drôle et entière m’a entrainé dans son univers décalé et enchanteur. Mais pas que ! Ghizlaine est aussi une grande gourmande. Elle aime la cuisine conviviale, les plats en sauce, raffole des tartiflettes et se damnerait pour une bonne mozzarella.

Un moment délicieux que j’aimerais partager avec vous..

Parles-moi un peu de toi…

Après avoir passé 6 ans à l’étranger et avoir obtenu mon diplôme d’école de commerce, me voilà de retour au pays avec pleins d’idées en tête mais pas vraiment de chemin qui s’impose à moi. J’ai toujours aimé la création, les arts en général. Plus jeune j’étais passionnée de théâtre et rêvait de devenir comédienne. Je suis rentrée au Maroc en me posant la question de la direction que je devais donner à ma vie et le dessin m’est tombé dessus comme une évidence.

J’adore la Couleur, les objets colorés et le dessin m’a permis d’exprimer cet amour. Je me définis comme dompteuse de couleurs car mon but est d’intégrer la Couleur là où on ne l’aurait peut-être pas trouvé et où on ne s’y attend pas toujours.

Tu as lancé Ghizart il y a quelques mois. Comment tout a commencé ?

J’ai lancé Ghiz’art en Mars 2013, suite aux encouragements de mon entourage. J’ai toujours dessiné et apporté une touche de couleur à mon quotidien, et tout a commencé lorsque j’ai commencé à tagguer mes moods par-ci par-la comme « Monday sucks » ou encore « I want holidays ».

Quel futur pour Ghizart ?

Mon objectif est de pouvoir réaliser plus de dessins, car pour l’instant tout est fait main. J’aimerais proposer des objets sérigraphiés, des posters, des coques d’iphone etc. Et j’y travaille !

Mon rêve serait d’ouvrir un concept store qui rassemblerait tous ces objets et créerait une rupture. Un univers kitch et coloré, comme un Urban Outfitters, en bord de mer, ou l’on pourrait siroter un café ou shopper de belles fringues, parce que je suis une fashion addict !

J’adore ta table en bois customisée. Où puises-tu ton inspiration ?

Mon inspiration vient de ma volonté de transformer un objet classique du quotidien en objet collector et fun. Mon but est d’insuffler un brin de folie à des objets qui peuvent nous paraître sans âme parce que pour moi, tout est question d’énergie. Lorsqu’on prend le temps de customiser un objet, on se l’approprie et « on y met un peu de nous ».

Penses-tu que la présentation d’une assiette est tout aussi importante que ce que l’on mange ?

Je pense que la présentation d’une assiette est très importante mais il faut savoir donner la chance et le bénéfice du doute à des plats qui ne sont pas forcément appétissants car on peut avoir de bonnes surprises. L’habit ne fait pas le moine :)

Tu es originaire de Tanger. Quelle est la ch’hiwa de la région que tu recommanderais?

Le tajine de sardines, qui est fantastique. Les sardines sont coupées en filet et recouvertes de chermoula, puis elles sont cuites dans un tajine avec une sauce tomate.

Après avoir passé plusieurs années dans le sud,  quels sont selon toi les ingrédients pour un apéro entre amis réussi?

On pourrait dire que la mozzarella est l’élément phare de mon alimentation. Je ne peux pas vivre sans. Nature, avec un filet d’huile d’olive, en bruschetta ou en tarte avec de la tomate et de la moutarde, je pourrais la manger sous toutes ses formes et à n’importe quelle heure de la journée.

Pour un apéro entre amis, les bruschettas sont faciles à réaliser et conviviales à partager. Mes préférés ? Du pain de campagne ou à l’ancienne avec du saint morêt et du pesto rosso, ou du filet de poulet accompagné de poivrons marinés et d’edam que l’on fait rapidement grillé au four. Un délice !

Côté boisson, rien de mieux qu’une sangria, qui est rafraichissante et a de « bonnes vibes » puisqu’elle s’inscrit dans une humeur festive.

Lors de tes études, tu as vécu une année au Mexique. Quels souvenirs culinaires gardes-tu de ce pays ?

J’ai passé la meilleure année de ma vie au Mexique, dans la ville de Guadalajara. J’ai visité le pays de fond en comble et fait de très belles rencontres. Côté nourriture, ce qu’il faut savoir, c’est que les mexicains mangent absolument tout épicé. Ils assaisonnent même les fruits et les bonbons de sauce piquante « valentina » (à base de piments, de vinaigre et d’épices) dont ils raffolent.

En ville, on trouve de nombreuses taquerias très propres et ou l’on peut manger pas cher du tout (1€). Les tacos au chorizo servis avec de la coriandre, des oignons blancs frais et du citron sont une véritable tuerie !!

On mange aussi du très bon poisson sur les côtes. On peut même accompagner les pêcheurs pour ramener son propre mahi mahi, sorte de dorade tropicale, qui peut atteindre jusqu’à 2m et pèse entre 20 et 40kg pour un poisson adulte ; le préparer et le déguster entre amis !

La vraie recette du guacamole, c’est…

Des avocats frais, des oignons blancs, de la tomate, de la coriandre et du citron. Idéal pour un petit creux et en apéro avec des tortillas chips.

Tu as également passé quelques mois à Londres.  Si tu devais partager avec nous quelques adresses, tu choisirais sans hésiter…

J’ai vécu 6 mois à Londres, dans le quartier de Paddington. Contrairement à beaucoup de gens, j’adore la gastronomie anglaise, ou de nombreux plats peuvent se manger chauds ou froids. Roasbeef accompagné de brocolis, fish and chips et steak and ale pie (tourte fermée au gigot et à la bière) ne me laissent jamais indifférente. Les viandes et les plats en sauce  sont généralement accompagnés de légumes vapeurs. C’est sain, équilibré, et délicieux !

J’allais souvent à Nothing Hill pour diner. Il y a de nombreux petits restos très sympas comme El Pirata de Tapas (pour déguster de bonnes tapas).

Pour manger sur le pouce, direction le marché de Camden, où l’on peut trouver de nombreux stands de nourriture du monde entier. Idéal pour tester des spécialités venues d’ailleurs.

J’adore également le thé de 4h, qui reste jusqu’à ce jour, mon dada pour les petits creux. Ayant de la famille en Angleterre, j’ai pu découvrir le vrai tea time à l’anglaise : du thé noir et des toasts concombres mayonnaise thon. Un délice !

Côté sucré, la cupcakerie Candy Cakes au 14 Kingly Court Terrace, prés de regent street vend d’excellent red velvet.

Et à Casa ?

J’achète très souvent mozzarella, jambon et pesto rosso chez Bottega Del Sapori, la seule épicerie fine italienne tenue par des italiens qui propose un bon rapport qualité prix. On peut s’en sortir pour 300 dirhams pour un apéro de 6 personnes et on y trouve de nombreux produits type pâtes, fromages, etc.

Pour les restaurants, je recommanderais l’entrecôte pour sa bonne viande et ses frites, les restos du port de Casa et de Mohamedia parce que j’adore le poisson, le Millenium Viet pour ses beignets de crevette. J’ai aussi testé récemment Bacco e Venere, j’y retournerais !

Pour un goûter salé, je vais chez Gossip qui propose des bruschettas, et pour un encas sucré, il y a bien évidemment les pâtisseries traditionnelles de Mme Bennis, la glace au yaourt de G-Ice et la tarte citron passion ou framboise (selon la saison) de chez Paul qui se déguste sur place ou très rapidement car elle supporte mal le voyage!

Enfin, pour boire un verre, le Trica est une bonne alternative pour siroter une boisson avec quelques tapas.

Pour finir, une anecdote ou mésaventure en cuisine que tu te sens d’attaque à raconter ?

Lors de ma 1ére année d’étudiante à Paris, j’ai voulu faire un gâteau au chocolat. Comme je n’avais pas de moule spécial gâteau j’ai décidé très naïvement de prendre un moule en plastique. J’ai enfourné le tout au four et quelques minutes plus tard mon petit studio était envahi d’une épaisse fumée grise. Autant dire que j’ai eu plus de peur que de mal et que je me sentais vraiment seule au monde après avoir réalisée ma bêtise :)

 Retrouvez Ghizart sur Facebook ou sur Tumblr

facebook comments:

P1010452
J’ai testé… Le Doge
Huang Mingbo Lobster Moto
Huang Mingbo Lobster Moto