Le Gourmet Burger, Ibertakanes x Moot

Par Ibertakanes
Dans Test
5 fév 2014
0 Commentaires
1886 Views

De plus en plus de restaurants de burgers fleurissent à Casablanca et essaient de rivaliser aussi bien sur les concepts que sur les cartes. Effet mode, ou le pop art et la déco factory sont à l’honneur, le burger est passé du statut de junk food à celui de « chic » et « gourmet ». Fini la version fast food du cheese burger ou le fromage et le gras ont raison de nos estomacs. Enfin, ça c’est ce que l’on croit !

gourmet

La burger mania à Casa, ce que Moot, notre mouton préféré en pense..

Avant, pour manger du burger, y’avait que deux options, soit prendre son ticket pour triple pontage coronarien chez les géants de l’hypercalorique transatlantique, soit aller au snack d’à côté et prier pour qu’il n’y ait pas une infection entre deux tranches de pains. Mais bon ça c’était avant, maintenant à Casablanca le fat sandwich devient un met branché.  Le burger ? Raffiné qu’ils disent. Okay (à l’américaine). L’estomac va donc tâter de la nouveauté trendy avec le Gourmet Burger, fraichement installé non loin du Boulevard Anfa. La franchise, qui en est à son premier essai marocain propose un cadre assez sympa et ne sert que du burger, mais alors à toutes les sauces possibles et imaginables. 18 variétés de burgers, 2 variations de viande, 20 options de garnitures et une dizaine de fromages pour gratiner le tout (j’ai trop la flemme, alors sors ta calculette si tu veux connaitre le nombre exact de combinaisons).

Le bar à burger by Gourmet Burger, ce qu’Ibertakanes en pense..

Au Gourmet Burger, l’idée de proposer un bar ou l’on peut composer son burger sur mesure est assez sympathique. La liste des garnitures (légumes grillés, guacamole, taktouka) et des fromages (cheddar, raclette, bleu) est longue et variée. Ne vous inquiétez pas si vous manquez d’inspiration, pour les plus « paresseux » comme ils aiment à le penser (et l’écrire), il est possible de choisir l’une des nombreuses propositions à la carte. On fait escale un peu partout dans le monde avec le norvégien, l’italien, l’américain, le mexicain, et même au Maroc (fromage suisse et taktouka).

Le burger test de Moot

Yallah pour le combo Goumet Burger/citronnade sucrée. L’équipe, friendly à souhait – le service Colgate à l’américaine – a mis exactement 7 minutes avant que me soit servi l’objet de ma gourmandise : un bun qu’on a oublié de griller, garni de viande hachée, de fromage, oignions cuits et huile de truffe. L’ensemble est délicieux dans le texte, mais dans la réalité, les arômes se chevauchent dans un mélange qui a mis mon estomac mal à l’aise. L’huile de truffes et les oignons caramélisés prennent le dessus. Mon palais a du subir les assauts du gras et de sucre alors qu’il s’attendait à des saveurs plus salées. Mes papilles gustatives déstabilisées auraient préféré retrouver le goût de la viande et du fromage, qui sont quand même l’essence du burger. L’expérience a été très agréable, thanks to des lampées généreuses de garniture. J’ai aussi envie de grogner un peu coté prix. Le Gourmet vend son burger en deux formats, le X small réservé aux appétits de fourmis anorexiques, mais au prix des formats Barbecue XXL de chez Burger King, et le format XL qu’il faudra payer jusqu’à 100 dirhams selon les garnitures. Ça taille quoi.

Le burger test d’Ibertakanes

photo 4

J’ai testé le « Français », un burger à base de brie et de « figue noix oignons caramélisés ». La viande n’était pas bien cuite malgré ma requête douce et souriante (si si je vous assure). L’attaque massive d’oignons caramélisés (il faudrait y aller molo sur le sucre) a complètement dénaturé le burger et pris le dessus sur l’essentiel : la viande (trop grasse, mais je ne piperais mot, c’est presque normal) et le fromage (bien présent mais sans goût de rien). Grande aficionada du sucré-salé, j’ai été extrêmement déçue par mon repas. Le Gourmet Burger est sa propre victime : trop de générosité tue la générosité. Je ne mentionnerais pas le bun, brioché certes, mais non grillé !! Non grillé, la base quoi !

J’essaie de me rattraper sur les siders : les frites à l’huile de truffes. Les pommes de terre ont dû subir trois bains de friture, un préalable (principe de la restauration rapide), un second dans de l’huile normale et enfin un plongeon dans une huile de truffe particulièrement forte. Les frites n’ont pas été égouttées longtemps. Un loupé total, impossible à avaler. Quelques minutes plus tard, on m’apporte des frites classiques. J’abandonne. Un choix mini d’accompagnement qui ne semble pas être maitrisé (l’avons-nous échappé belle en ne testant pas la poutine ou le chili ?).

Le rapport qualité prix est excessif. C’est donc les estomacs meurtris et les vêtements suintant la graisse que nous sommes repartis, penauds. Nous avons cédé à la burger mania et nous en sommes désolés.

Le Gourmet Burger
Rue Mohammed Sedki et rue de la Tunisie, 20000 Casablanca

facebook comments:

raviolis
Epices Riz, la cantine neuilléenne
garden
Garden bar à salades